T31

 

Ton regard, ma Sœur des sables,
m’invite à un voyage
au royaume des parfums
vers des horizons de dunes et de palmiers.

Ton regard, ma Sœur des sables,
reflète la vie des caravaniers
et des chameaux
aux oasis des pays de sable.

Ton voile, ma Sœur des sables,
trouble mes yeux
trouble mon cœur.
À qui réserves-tu ta beauté cachée ?

Ton voile, ma Sœur des sables,
trouble mon esprit
trouble ma raison.
Le pourpre du sang ou de la passion ?

Toi, ma Sœur des sables,
tu  es une énigme offerte
à jamais mystérieuse
et c’est ce qui te rend belle.

Jean-Marc Leresche, mars 2018